2020-2030 : La Décennie d’Activisme contre la Persécution des Présumés Sorciers en Afrique.

Par Leo Igwe

L’engagement pour la défense des Présumés Sorciers (connu anglais sous l’acronyme AfAW) lance par le biais de cette annonce La Décennie d’Activisme contre La Persécution des Présumés Sorciers en Afrique :2020-2030. L’objectif principal de cette initiative est la création d’une Afrique dénouée de chasses aux présumés sorciers à travers la sensibilisation des africains sur cette pratique et une campagne en faveur des présumés sorciers en Afrique dans les dix ans à venir.

          Ces objectifs vont se réaliser à travers les activités suivantes de l’AfAW:

·     Partager les informations les plus courantes sur les accusations/persécutions liées à la sorcellerie.

·      Engager les acteurs étatiques et non-étatiques pour qu’ils s’impliquent davantage dans la lutte contre les accusations de sorcellerie.

·      Intervenir pour protéger les victimes des accusations de sorcellerie et éduquer les accusateurs sur cette question.

·       Convaincre les institutions locales, nationales, régionales et globales pour les encourager à adresser les excès liés à la persécution des accusés de sorcellerie et la chasse aux présumés sorciers.

·       Travailler en coopération avec les institutions qui ont les objectifs similaires

·       Organiser les campagnes pour éduquer et sensibiliser le public sur les préjugées à la base de ces accusations et d’autres pratiques traditionnelles inhumaines à travers les formations, les séances de travail, et les séminaires destinés aux divers groupes d’intérêt.

L’AfAW emploie les méthodes séculaires, humanistes, sceptiques et les droits de l’homme pour interroger les narratives de sorcellerie et adresser les abus qui y sont liés :

·       La sorcellerie est un mythe et un crime imaginaire que nul ne peut commettre.

·       Les attributions de crimes commis sont basées sur l’ouï-dire et sur la désinformation, la panique, l’anxiété, la peur et la superstition. 

·       La persécution en raison de la sorcellerie, les tueries et les procès sont les formes d’abus des droits de l’homme qui ne devraient pas être tolérés au nom d’une quelconque religion, culture ou tradition.

J’appelle tous les africains et non-africains y compris dans la diaspora à se joindre à notre cause pour atteindre cet objectif capital. Je vous invite à contribuer à notre décennie des programmes et des activités pour la lutte contre la chasse aux présumés sorciers

Veuillez visiter notre site web: https://advocacyforallegedwitches.law.blog/.

Vous pouvez nous envoyer les rapports de vos pays, communautés ou régions. Souscrivez-vous massivement à notre page Facebook

https://web.facebook.com/groups/760341817780783/

Nous avons également un groupe WhatsApp auquel vous pouvez adhérer.

Nous sommes aussi joignables par mails advocacyforallegedwitches@gmail.comnskepticleo@yahoo.com

Devenez, dès aujourd’hui, un avocat pour un accusé de sorcellerie. Rendons possible une Afrique dénouée des chasses aux présumés sorciers.

Leo Igwe est le directeur général du Plaidoyer pour les Accusés de Sorcellerie et l’Initiateur de la Décennie d’Activisme contre La Persécution des Présumés Sorciers en Afrique.

Published by advocacyforallegedwitches

An advocacy organization devoted to helping individuals charged with witchcraft.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create your website at WordPress.com
Get started
%d bloggers like this: